Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

WallStreet: carton plein de records,une clameur, un triomphe

(CercleFinance.com) - Quelle clameur sur le "floor" a Wall Street pour saluer le 6ème record consécutif du S&P500 et la 7ème de hausse d'affilée du Nasdaq (4ème record pour le Dow Jones en 6 séances et un zénith à 28.
377

C'est en réalité un "carton plein" de records sur les 3 grands indices directeurs: les records de clôture se confondent cette fois avec les records absolus, ce qui techniquement pourrait préfigurer une nouvelle séance de hausse, de telle sorte que l'année 2019 s'achèverait en apothéose pour la plupart des gérants lors de la séance des "4 sorcières" de ce vendredi 20 décembre (on bascule sur l'échéance janvier lundi sur les contrats à terme).

Ce mois de décembre s'est déroulé comme dans un rêve, à part un petit accroc de -2% à la baisse les 2 et 3 décembre: le contrat décembre gagne pas loin de +4% sur le S&P500 (+0,45% à 3.025) et le Nasdaq qui gagne +0,67% à 8.887,3 (et 8.888 au plus haut) tutoie les +34% depuis le 1er janvier.

Le cap des +36% est allègrement franchit par le Nasdaq-100, avec +36,5% à 8.641.
Ce sont sans surprises les semi-conducteurs -les incontestables leaders de l'année 2019- qui se sont de nouveau distingués et qui ont pulvérisé de nouveaux records en cascade, dans le sillage de Micron avec +2,8%, Western Digital et Cisco +2,7%, Nvidia +2,6%, sans oublier Intel avec +1,4%.

Pour la seconde séance consécutive, Netflix (+3,6%) et Tesla (+2,8%) étaient dans le quinté de tête... mais c'est Conagra avec +15,9% qui finit détaché très loin devant au sein du S&P500.
Parmi les replis, on retrouvait la plupart des défensives comme les "utilities" et le secteur "énergie"... alors que l'appétit pour le risque profitait largement aux cycliques, et enfin, à Facebook (+1,8%)

Pour expliquer une telle euphorie, les commentateurs évoquaient une actualité "macro" très peu fournie, et donc une absence de mauvais nouvelles: a y regarder de plus près, les chiffres du jour furent plutôt décevants.
l'indice de la Fed de Philadelphie s'établit à 0,3 sur le mois en cours, contre 10,4 en novembre (contre 9 attendu), marquant ainsi un gros coup d'arrêt de la croissance de l'activité manufacturière locale.

Le Département américain du Travail annonce ce jeudi avoir dénombré 234.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage la semaine dernière, en baisse de 18.000 par rapport à la semaine précédente (chiffre non-révisé).

Les analystes tablaient pour leur part sur une baisse plus importante, à 225.000 inscriptions.
L'indice composite des indicateurs avancés du Conference Board s'est montré atone le mois dernier, à 111,6, là où les économistes anticipaient en moyenne une progression de 0,1% (après une baisse de 0,2% en octobre, révisée -0,1% initialement).

Enfin, la procédure "d'impeachement" adoptée par la majorité démocrate mercredi à la Chambre des Représentants laisse Wall-Street totalement indifférent: il semble déjà acquis que la tentative de destitution de Trump est vouée à l'échec avec un Sénat à (confortable) majorité Conservateur.

C'est d'ailleurs ce même Sénat qui a adopté un "spending bill" (projet de dépenses fédérales) qui étend largement le plafond de la dette et garantit qu'aucun "shutdown" ne viendra gâcher la période des fêtes des fonctionnaires.

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.