Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Wall Street: volatilité sous contrôle à 48H des 3 sorcières

(CercleFinance.com) - Wall Street termine sur des écarts modestes et quasi identiques à ceux affichés à l'ouverture puis à la mi-séance avec -0,1% sur le "Dow", -0,2% sur le S&P500 et -0,3% sur le Nasdaq.

Le "VIX" a fini quasi stable à 13,7, la volatilité continuant d'être écrasée et elle risque de l'être 24 heures de plus (ainsi que les indices) afin de verrouiller les gains à la veille des "3 sorcières".

Malgré les déceptions successives sur l'accord commercial sino-américain, largement "survendu" aux marchés par Donald Trump, malgré la déception sur le "Brexit" (les "rumeurs" d'un accord imminent ne reposaient que sur du vent, les députés unionistes d'Irlande du Nord ne valident pas la mouture du projet d'accord entre Boris Johnson et Bruxelles), les indices US ne lâchent pratiquement rien et stationnent à 2% de leurs records absolus.

Par ailleurs, les chiffres publiés aux Etats Unis ont été accueillis dans l'indifférence générale : le baromètre mensuel du moral des constructeurs de maisons aux Etats Unis fait un bond inattendu de +3Pts vers 71 (contre 68 anticipé) et retrouve ses plus hauts absolus.
Les stocks des entreprises américaines (chiffre mineur) sont restés stables en août, selon le Département du Commerce après une hausse de +0,3% en juillet (le consensus tablait sur +0,2%).

Les chiffres de la consommation n'ont pas davantage ému les marchés: les ventes de détail se sont contractées de -0,3% en septembre aux Etats Unis, aux antipodes de l'anticipation de +0,3% mais c'est largement causé par la chute de -1% des ventes de véhicules en septembre (grève d'1 mois chez General Motors).
La vraie surprise provient de la forte révision à la hausse des ventes du moins d'août, de +0,4% à +0,6%, ce qui en revanche est difficilement explicable.
AU final, les commentateurs évoquent une légère déception de Wall Street relatives aux ventes de détail de septembre.
Si la hausse avait été au rendez-vous, ils auraient invoqué la révision à la hausse du mois d'août, ou les bons chiffres du secteur immobilier.

Ce qui a probablement fait la différence depuis vendredi dernier, c'est l'injection mensuelle par la FED de 60Mds$ de T-Bills (maturité de 5 jours à 52 semaines): la FED prétend que ce n'est pas un "QE" mais cela rajoute 60Mds$ aussi concrètement que si c'était un "QE", mais avec des instruments très courts, au lieu de dettes moyen ou long terme.

Le WTI se redresse légèrement de +0,5% à 53,1$ sur le NYMEX après une forte décrue de -2% la veille.

Du côté des valeurs, le Dow Jones a été soutenu par Johnson&Johnson avec +1,8%, le Nasdaq a bénéficié de la hausse de Netease +3%, Electronic Arts +1,1%.
Des prises de profit ont pesé sur Alexion -5,1%, Autodesk -3,1%, Micron -2,8%, Applied Materials -2,6%, Xilinx et Adobe -2,4%, Western Digital -2,2%... et mention spéciale pour Workday avec -11,3%, lanterne rouge du S&P500.

Lourdeur des pétrolières avec Noble -3%, Conoco -2,4%, Halliburton -2,1%, Exxon -1,7%...

Les banques -en vedette la veille- ont fini en ordre dispersé avec Bank of America +1,5%, Morgan Stanley +0,6% face à Citigroup -2,4%, Wells Fargo -1%

Copyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.