Accueil > Actualité
Actualite financiere : Actualite bourse

Marché: douche froide à Wall Street

(CercleFinance.com) - Wall Street s'en tire finalement sans susciter un nouveau vent de panique (comme le 8 février dernier) ce qui aurait été le cas si le Dow Jones avait perdu plus de 500Pts (il avait presque atteint ce total à mi-séance).


Quelques rachats à bon compte (après 5 séances de repli sur une série de 6) ont permis au Dow Jones de ne céder que -1,35% à 24.611, le S&P500 lâche -1,4% à 2.713 contre 2.700 au plus bas et le Nasdaq chute de -1,84% à 7.344, après avoir fait mine d'enfoncer les 7.300.

C'est une douche froide en matière d'entame de 2ème trimestre ("T2"): en effet, le 1er trimestre s'était achevé techniquement vendredi (séance des "4 sorcières", où les acheteurs s'étaient classiquement imposés) avec le basculement sur les contrats "avril".

Autre signe de surgissement de l'aversion au risque, le "VIX" a fait une embardée de +40%, jusque vers 21,87, avant de se "calmer" à +21% (vers 19,3, ce qui demeure un sérieux coup de semonce).

Personne ne l'avait vraiment venu venir et pour cause, le sell-off provient d'un élément exogène (sinon, "tout est dans les cours" ont coutume de dire les tenants de la thèse du "marché efficient"), à savoir la chute historique de -6,8% de Facebook.

Leader US des réseaux sociaux a été victime de la révélation qu'une firme, appartenant à des proches et des supporter de Donald Trump (dont Steven Bannon, devenu son conseiller spécial), aurait collecté indûment des données personnelles concernant 50 millions d'utilisateurs -dont des millions aux USA-, ce qui aurait permis un ciblage très précis de potentiels électeurs de Donald Trump et donc peut-être influencé le résultat des élections US.
Plus globalement, Facebook est mis en cause pour son incapacité à protéger les "data" de ses utilisateurs et son manque de communication à ce sujet auprès de victimes de vols de leurs données personnelles.

L'autre facteur de déprime des marchés a trait aux rumeurs d'une éventuelle inflexion du discours de la BCE au sujet de l'inflation (laquelle pourrait se renforcer) et ceci se greffe sur l'attitude initialement prudente des opérateurs dans l'attente de la décision de politique monétaire de la Fed, attendue mercredi.

Parmi les grands perdants du jour, plusieurs "titans" de la cote (et pas seulement Facebook), Incyte -4,2%, comme Nvidia -3,8%, Qualcomm et Alexion -3,7%, Alphabet et Baidu -3,6%, Gilead -3,2%, Microsoft -1,8%, Cisco -1,6%, Apple et Comcast -1,5%.

Quelques rares rescapés avec Seagate +0,5%, Ross Stores +0,4%... ou Boeing +0,4% (seule hausse au sein du Dow Jones).
Peu de mouvement sur le marché obligataire, et pas de rotation sectorielle en faveur des "refuges" comme les T-Bonds (stables vers 2,83%).

Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
 

societes

marches

tendances

 
Qui sommes-nous ? | Nous contacter | FAQ | Mentions légales | RSS | © Copyright 2007 Cercle Finance. Tous droits réservés.
Indices et cours différés d’au moins 15 mn | Cotations boursières fournies par ABC Bourse.